"Le blues de la Méditerranée"
 

KALLIROI et le FADO REBETIKO PROJECT  

 

Kalliroi, Piano et voix.
Nicolas Koedinger, contrebasse,
Jérémie Schacre, guitare.
Jean-Marc Gibert, bouzouki.
Fado Rebetiko .jpg
Dimanche 12 septembre 17h30 / Château Larmande   20€ / tarif réduit : 15€*

Le FADO REBETIKO project est né en 2012 de la rencontre entre le bouzoukiste et guitariste inspiré par la musique tzigane et le blues, Jean-Marc Gibert, et la chanteuse et pianiste grecque Kalliroi Raouzeou. Le projet consiste à marier deux musiques populaires aux émotions parfumées de nostalgies, d’alcools et d’embruns portuaires : Le Fado portugais et le Rebetiko grec. A partir de 2013, le groupe se produit en quartet, avec Jérémie Schacre, guitariste manouche virtuose tout imprégné de la musique des Balkans, et Nicolas Koedinger, contrebassiste de jazz et compositeur.

Ce programme a été notamment présenté  au Festival « De Vives voix » au Mucem, à l'Opéra de Lille et à la Cité de la Musique de Marseille.  

Kalliroi Raouzeou est née à Athènes en 1982. Elle a étudié l’harmonie et le piano classique au Conservatoire National d’Athènes, la musicologie et le chant jazz à l’Université Ionienne, ainsi que le théâtre à l’école dramatique de Theodosiadis à Athènes. Elle se produit en concert depuis 2000, tant en Grèce qu'en Espagne et en France. 

Jean-Marc Gibert, guitariste et bouzoukiste, a joué dans différentes formations pop/jazz avant de se tourner vers les musiques traditionnelles en participant au groupe Haydé de 2003 à 2009, dont le répertoire allait des Balkans à la Méditerranée (Bulgarie, Hongrie, Roumanie, Grèce,…). En 2009, il monte sa propre formation Gadjérom, axée sur la musique tzigane.

Jérémie Schacre, médaillé d’or de guitare classique et de musique de chambre du Conservatoire d’Aix-enProvence, Jérémie Schacre est depuis toujours fasciné par la musique de Django Reinhardt. En parallèle il étudie aussi le flamenco avec le maître Juan Carmona. Il s'est produit avec de nombreux artistes tels Didier Lockwood, Roberto de Brasov, la chanteuse gitane Negrita, Chico & les Gypsies ou encore Guy Marchand)


Nicolas Koedinger, se produit, comme contrebassiste, avec des jazzmen de renom comme le saxophoniste-flûtiste américain Abdu Salim, le tromboniste Philippe Renaud, le saxophoniste Raphaël Imbert ou la chanteuse franco-américaine Cécile Mc Lorin. En 2012, il crée le Nicolas Koedinger 5tet qui remporte la même année le tremplin de jazz à Porquerolles (prix du jury et prix du public). La formation joue alors en première partie d’Archie Shepp puis de Michel Portal et Vincent Peirani.

Le concert est suivi d'un verre sur la terrasse du château

Extrait du concert

Clip Fado "So a notinha"