©Brian Caillet.

traviata et nous.jpg
André Manoukian

©Solène Renault 

LES VOICE MESSENGERS / Big Band Vocal "Comme le temps passe" Mise en scène Jean-Michel Fournereau. En présence de Natalie Dessay, marraine de la soirée. 

Jeudi 24 juin 20h30 / Abbaye de La Sauve Majeure.  30€ / tarif réduit : 15€*

Les Voice Messengers, ce sont six chanteurs de haut niveau, accompagnés par une section rythmique piano, contrebasse et batterie. Traitées comme des instruments, les voix tiennent le rôle des cuivres et des saxophones, elles rappellent l’énergie, la couleur et l’esprit des grands orchestres de jazz. L’ensemble s’impose par sa musicalité, son swing et son brio vocal.
 

Le répertoire des Voice Messengers est composé en partie de pièces écrites par des musiciens de jazz actuels, en partie de « standards » revisités de Rodgers and Hart, Oliver Nelson, Horace Silver, Duke Ellington ou Charlie Parker.  Il comprend également  des poèmes  puisés dans les grands classiques français (Apollinaire, Baudelaire, Marguerite Yourcenar…), mis en musique par Thierry Lalo, le Chef des Voice Messengers aujourd'hui disparu.. 

Les Voice Messengers ont reçu de nombreux prix : Prix Nouveau Talent Musique de la SACD, Prix du Jazz Vocal de l’Académie du Jazz, Prix Maurice Yvain 2011 de la SACD. Leur dernier album Comme le temps passe est sorti en janvier 2021.

Direction : Sylvain Bellegarde

Voix : Victoria Rummler (soprano), Neima Naouri (soprano 2) , Vanina de Franco  (alto)

           Emmanuel Lanièce (ténor), Augustin Ledieu (baryton), Sylvain Bellegarde (basse)

Musiciens : Stéphane Cochet (piano), Frédéric Delestre (batterie), Gilles Naturel (contrebasse)

Une soirée organisée par le festival Vino Voce en partenariat avec L'Abbaye de La Sauve Majeure, le Syndicat des vins de l'Entre-Deux-Mers, la ville de La Sauve et la ville de Créon

Leur clip "Luck be a lady"

TRAVIATA ET NOUS  / Un film de Philippe BEZIAT

Mardi 31 août 20h00 / Cinéma UTOPIA Bordeaux . En présence de l'équipe du festival et  de Philippe Béziat (sous réserve)

Avec Natalie Dessay. Mise en scène Jean François Sivadier.  Direction musicale Louis Langrée, le London Symphony Orchestra, l'Estonian Philharmonic Chamber Choir

 

Au printemps 2011, Jean François Sivadier met en scène La Traviata, à Aix en Provence, sous la direction de Louis Langrée. Natalie Dessay est Violetta. Pendant deux mois, des salles de répétitions aux coulisses du Théâtre de l’Archevêché, une équipe de cinéma suit leur travail au plus près. Comment devient-on La Traviata, l'un des personnages mythiques et parmi les plus émouvants de l'histoire de l'Opéra ?  Comment l’émotion nait t-elle sous la baguette du chef, entre les rangs de l’orchestre et du chœur? Comment se reproduit et se renouvèle la magie de l’opéra ? 

 

Une plongée fascinante et émouvante dans la naissance d'un opéra et dans le travail des artistes, et notamment la performance magistrale de Natalie Dessay, chanteuse mais aussi actrice.   

 

Philippe Béziat a réalisé de nombreux films documentaires sur la musique tels que Passions d'opéra – 60 ans d'art lyrique à Aix-en-Provence (2008), De mémoire d'orchestre avec l'Orchestre National de France (2004) et Mozart, Ligeti et Le Banquet (2001).

Son travail l'a amené à travailler, entre autres, avec Marc Minkowski, avec qui il a réalisé plusieurs documentaires pour France 2, Mezzo ou Arte ainsi que le documentaire-opéra Pelléas et Mélisande, Le chant des aveugles, mis en scène par Olivier Py, sorti en salle en mars 2009. En 2020, il réalise Les Indes galantes, d'après la mise en scène de Clément Cogitore. 

Extrait du film.

André MANOUKIAN  / Conférence psycho-érotique pianotée 

"Le chant du périnée"  Enzo Productions

Vendredi 10 septembre 20h30 / salle des Dominicains  30€ (rangs 1 à 16) / 20€ (rangs 17 à 22)
 

" Savez-vous que le premier microsillon fut inventé en 3000 avant JC dans une pyramide égyptienne ?
Que les chanteurs à la voix aiguë affolent les filles ?
Que l'expression ''Con comme un ténor" est justifiée par les lois de l'acoustique ? Que l'exécution de Robespierre a donné naissance au Jazz ? Que les notes de la gamme influencent nos humeurs ?
 
Assis au piano, André Manoukian nous propose un parcours érudit et déjanté dans l'histoire de la musique et du chant.
Il nous explique pourquoi certaines notes nous tirent des larmes, quand d'autres nous angoissent ou nous rendent idiots d'amour.  
Il nous fait partager la magie de la création musicale.
 
Si le petit Wolfgang, à 3 ans, cherchait « les notes qui s'aiment » sur son clavecin, donnant au passage la plus belle définition de la musique, l'inspiration suprême, c'est… quand on se fait larguer. Un bon chagrin d'amour, rien de mieux pour composer…
 
Tachant de percer le mystère de la voix, il nous emmène des Égyptiens de l'Antiquité aux divas du jazz en passant par les castrats de la Renaissance.
De sa cure de désintoxication vocale à sa rédemption grâce à Pythagore et Claude François, André Manoukian nous brosse une histoire de la musique comme vous ne l'avez jamais entendue
 

Né en 1957 à Lyon de parents arméniens, André Manoukian se passionne pour le piano dès l'âge de 6 ans. D’abord étudiant en médecine, il part étudier la musique à la Berklee School of Music de Boston. Pianiste de jazz, compositeur, il a écrit pour Liane Foly et collaboré avec Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, Diane Dufresne, Janet Jackson, Malia... 

Son album « So in love », se classe en 2010 dans les cinq meilleures ventes de jazz. Il y explore les grands standards de Cole Porter, Burt Bacharach et George Gershwin chantés par la nouvelle scène :  Emily Loizeau, Helena Noguerra, Benjamin Siksou ou China Moses.

Ouvert à toutes les influences,  il explore ces dernières années, le terroir musical arménien de ses origines familiales. 
André Manoukian est également connu auprès du grand public pour sa participation, en tant que juré de la Nouvelle Star (M6) et pour sa chronique musicale sur France Inter. 

Présentation du spectacle

François Morel et Valentin Morel

 ©Arnaud Journois

Jean Abitbol
Marie-Andrée-Bouchard-Lesieur (4).jpg
Irène Kudela

©Cyril Cosson

Philippe Cuper clarinettiste
Pascal Amoyel

©Christian Visticot

François MOREL et Valentin MOREL / Rencontre et lecture 

Samedi  11 septembre 11h. Salle des Cordeliers  Entrée libre 

Acteur de théâtre et de cinéma, chanteur, chroniqueur radio, comédien de doublage, François Morel est un virtuose de la voix.

Des improvisations loufoques de Monsieur Morel dans la série télévisée Les Deschiens de Jérôme Deschamps qui marquent le début de sa célébrité, jusqu'aux textes ciselés de sa chronique sur France Inter, de son hommage sur scène à Raymond Devos, cet autre athlète de la voix et poète à celui qu'il rendra prochainement à Georges Brassens,  François Morel a l'art de jouer des registres les plus divers.

 

En sa compagnie, nous évoquerons le travail de la voix, de l'accent normand de Monsieur Morel, à la chanson qu'il pratique depuis 15 ans. La rencontre est illustrée d'extraits vidéo de certains de ses spectacles et chroniques.

François Morel est aussi écrivain. En octobre 2020, il publie avec son fils Valentin Morel le Dictionnaire amoureux de l'inutile (Plon) . Une "recension de tout ce qui semble ne servir à rien et qui pourtant paraît indispensable" : faire des ricochets au-dessus de la rivière, des cocottes en papier, l’expression « peigner la girafe », se rappeler les petits trains électriques...  L’homme est-il plus utile que la langouste ? La pomme de terre est-elle plus indispensable que le liseron ? L’idiot du village moins nécessaire que le membre de l’Institut ? Ce serait un livre qui musarderait, vantant les mérites de la grasse matinée et des contrepets dans les discours des ministres...

François et Valentin Morel vont se donner à cœur-joie de lire les définitions qu’un public bienveillant va tirer au sort.

La rencontre sera suivie d'un moment de dédicaces. 

Jean ABITBOL / La belle histoire de la voix 

Samedi 11 septembre 15h00 / Salle des Cordeliers  Entrée libre

Jean Abitbol est l'un des spécialistes mondiaux des cordes vocales.
Dans son dernier livre "La Belle histoire de la voix", il raconte la voix, entre science, art et émotion. Il nous fait découvrir l’histoire de la voix, depuis les premiers hommes jusqu’aux voix des robots, du castrat Farinelli aux athlètes du chant tels que Johnny Halliday et Louis Armstrong, en passant par les tribuns d’exception comme Martin Luther King et le Général de Gaulle. Dans cet ouvrage magnifiquement illustré, Jean Abitbol vous invite à un fabuleux voyage dans le monde de la voix.

La rencontre est illustrée d'éléments audio et vidéo.


ORL, phoniatre et chirurgien cervico-facial, ancien chef de clinique à la Faculté de médecine de Paris et membre de l’American Voice Fondation, Jean Abitbol est le pionnier en Europe de la microchirurgie de la voix au laser. Il est aussi l'oto-rhino qui a permis de regarder la voix humaine par télé-vidéo-endoscopie, au début des années 1980. Internationalement connu et reconnu, il prend soin de la voix de nombreuses célébrités, chanteurs, comédiens, avocats, enseignants et professionnels de la voix. Il a coproduit de nombreux films dont « L'empreinte vocale », « La voix au féminin », « La voix des ventriloques »...Il a publié plusieurs ouvrages : L’Odyssée de la voix, 2005 (Robert Laffont), Le pouvoir de la voix, 2016 (Allary Éditions) et Voix de femme, 2019 (Odile Jacob).

La rencontre sera suivie d'un moment de dédicaces. 

Marie-Andrée BOUCHARD-LESIEUR (mezzo soprano). Irène KUDELA (piano), Philippe CUPER (Clarinette).

 

LYRIQUE & CO...MÉDIE MUSICALE ! 

Mozart, Offenbach, Massenet, Gershwin, Bernstein, Copland...

Samedi 11 septembre 17h30 / salle des Dominicains  20€ / tarif réduit : 15€*

Trois immenses artistes pour un concert joyeux et enlevé, mêlant lyrique et comédie musicale... et un brin d'Europe centrale !.

Marie-Andrée Bouchard-Lesieur a été l'élève de la soprano Maryse Castets au conservatoire de Bordeaux-Aquitaine. En 2017, elle chante l’alto solo dans le Messie de Haendel à l’auditorium de l’Opéra National de Bordeaux sous la direction de Marc Minkowski. En 2019, elle interprète le rôle de Grimgerde, dans La Walkyrie de R.Wagner à l’Opéra National de Bordeaux sous la direction de Paul Daniel et participe au Young Singer Project du Festival de Salzburg avec le Wiener Philharmoniker, sous la direction de Thomas Hengelbrock. Elle se produit également en récital avec l’Orchestre du Mozarteum. En septembre 2019, elle intègre l’Académie de l’Opéra de Paris.  Parmi ses projets, Didon dans Didon et Enée au Festival La Grange au lac à Evian, Lucretia dans The Rape of Lucretia de Britten aux Théâtre des Bouffes du Nord à Paris.  Une Fille-Fleur dans Parsifal à l’Opéra Bastille, Ethel dans Les Eclairs de Philippe Hersant à l’Opéra-Comique, Margret dans Wozzeck à l’Opéra National de Paris.

Elle chantera également la partie d’alto dans la Neuvième Symphonie de Beethoven à l’Opéra de Limoges et donnera des récitals à l’Opéra-Comique et des concerts à l’Opéra de Paris dans le cadre des concerts de l’Académie.

Irène Kudela suit des études musicales à Prague puis entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où elle obtient les premiers prix d'accompagnement et de musique de chambre.  Assistante de grands chefs d'orchestre, elle côtoie,entre autres, Pierre Boulez, Mstislav Rostropovitch ou Simon Rattle. Pianiste, elle accompagne des chanteurs comme Barbara Hendricks, Camille Maurane, Galina Vichnevskaïa, Florian Sempey et enregistre en 2000 un disque de mélodies de Darius Milhaud avec le baryton Jean-François Gardeil . Elle s'est produite au printemps 2019 au théâtre du Bolchoï à Moscou. 

Philippe Cuper Premier clarinettiste solo (Super soliste) de l’orchestre de I’Opéra National de Paris, Philippe Cuper est l’invité des orchestres internationaux : Philharmonique de Berlin, Scala de Milan, Radio Bavaroise, Philarmonie Tchèque, Symphonique de Moscou, Sinfonia Varsovia, Orchestre de Paris, National de France, Ensembles Contemporains à Paris… sous la direction des maîtres Sawallisch, Ozawa, Abbado, Maazel, Mehta, Boulez, Prêtre, Dohnanyi, Barenboim, Gergiev, Salonen, Conlon, Chung, Jordan… Ayant une quarantaine de CD à son actif,  il joue avec de nombreux quatuors : Talich, , Enesco, Parisi, Benaim Trio Wanderer, les pianistes : P. Badura-Skoda, P.L. Aimard, M.W. Chung, les violonistes : R. Ricci, A. Brussilovsky… et l’Octuor à vent de Paris qu’il a crée en 1986.

Le concert est suivi d'un verre 
Le billet pour ce concert peut être couplé avec celui de la soirée "Looking for Beethoven" par Pascal Amoyel ( Pass samedi) 

Pascal AMOYEL /"Looking for Beethoven" / Théâtre musical Ecrit par Pascal Amoyel. Mise en scène Christian Fromont. Lumières Philippe Séon; avec le soutien l'ADAMI et de la SPEDIDAM

Samedi 11 septembre 20h30 / salle des Dominicains  30€ / tarif réduit : 20€*

 

Pascal Amoyel mène une enquête palpitante et décode le chef-d’oeuvre absolu du piano, les 32 Sonates, véritable journal d’une vie. Servi par un pianiste de renommée internationale, récompensé par une Victoire de la Musique, ce spectacle révèle le visage secret de l’homme. Ou comment, alors que la vie lui refusait la joie, Beethoven la créa lui-même dans sa musique pour en faire don à l’humanité...
Entendrez-vous Beethoven de la même manière ? Grande musique pour tous ! 

.

Programme musical :

BACH Aria des Variations Goldberg, BWV988

MOZART Fantaisie en ré mineur (extrait)

SCHUBERT Impromptu n°3, op. 90

BEETHOVEN 
Sonates (extraits), dont « Clair de lune », « La Tempête », «Appassionata », « Les Adieux », « Hammerklavier »

LE PARISIEN ★★★★ : "Beethoven et Amoyel sont en communion ! Et le public est pris aux tripes. Jamais la vie de Beethoven n'a paru si claire."

FIGARO MAGAZINE : "Pascal Amoyel nous dit sa passion de Beethoven. C’est touchant, habité (...) tellement sincère qu’on sort heureux"

FRANCE MUSIQUE : "Brio, ferveur et énergie magnifiques (...) une finesse, une sensibilité et une connaissance profonde de cette musique et du compositeur, qui rendent ce spectacle captivant mais également très émouvant"

 

Victoire de la Musique en 2005 dans la catégorie « Révélation Soliste Instrumental de l’année », Pascal Amoyel est récompensé en 2010 par un Grand Prix du Disque à Varsovie par la prestigieuse Société Chopin pour son intégrale des Nocturnes de Chopin aux côtés de Martha Argerich et de Nelson Freire, enregistrement qualifié de « miracle que l’on n’osait plus espérer, qu’on écoute bouche bée par tant de beauté » par la revue Classica. 

 

Sa carrière internationale le conduit à se produire sur les plus grandes scènes : Philharmonie de Berlin, Muziekgebouw d’Amsterdam, Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, Cité de la Musique et Salle Pleyel à Paris, Etats-Unis, Canada, Russie, Chine, Corée…

Ses enregistrements seul ou avec la violoncelliste Emmanuelle Bertrand ont obtenu les plus hautes récompenses: Gramophone, Cannes Classical Awards, ffff de Télérama, Diapason d’Or de l’année, «Choc» du monde de la Musique, 10 de Classica, Grand Prix annuel de la critique allemande…

Présentation du spectacle

pascal-amoyel.com/

Le billet pour ce concert peut être couplé avec celui de l'après-midi "Lyrique & Co...médie musicale (PASS Samedi)

Elizabeth Petillot.jpg

Elizabeth PETILLOT / Mythes et légendes de la voix chantée. Conférence-atelier interactif

Dimanche 12 septembre 11h00 / Salle gothique. Saint-Emilion Entrée libre  

Un chanteur doit-il être fort pour mieux chanter ? Comment fonctionnent les cordes vocales? Pourquoi ne puis-je as chanter juste ? Suis-je ténor ou baryton? Quelle est la différence entre les deux ? SI vous admirez la voix et/ou chantez vous-même, sans doute vous êtes-vous posé ces questions autour de cet art mystérieux ! Sous forme de jeu interactif, nous allons explorer ensemble les grandes questions de l'art du chant.

 

La mezzo-soprano Américaine Elizabeth Pétillot poursuit une carrière de soliste, de choriste, de pédagogue et de chef de chœur engageante. Son répertoire inclut les rôles de Carmen et de Mamma Lucia (Cavalleria Rusticana), et des solos d’œuvres symphoniques tels le Messie de Haendel, la Neuvième Symphonie de Beethoven, la Deuxième Symphonie de Mahler, et la Rhapsodie pour alto de Brahms. Elizabeth se dédie aussi aux musiques nouvelles, elle a collaboré avec de nombreux compositeurs renommés comme Libby Larsen et Michael Colgrass.

Parmi ses enregistrements les plus récents : un album de musique de chambre contemporaine Américaine intitulé New People (Chiaroscuro Trio, Albany Records), un album de musique chorale contemporaine russe – prix Grammy en 2015 du meilleur album choral  (The Sacred Spirit of Russia, Conspirare, Harmonia Mundi).

Elizabeth Petillot est actuellement professeur titulaire de chant à l’école municipale de Lormont. Elle chante régulièrement en tant que choriste supplémentaire avec le chœur du Capitole de Toulouse sous la direction de Alfonso Caiani et avec L’Opéra National de Bordeaux sous la direction de Salvatore Caputo. En tant que chef de chœur Elizabeth dirige actuellement trois chorales d’adultes au vaste répertoire, des grands œuvres pour chœur et orchestre à la musique a capella pour chœur de chambre.

UN DIMANCHE APRÈS-MIDI AU CHÂTEAU LARMANDE

château larmande.jpg
Masterclass Irène Kudela

©Laurent Robert

Fado Rebetiko  Project

Irène KUDELA / Piano Stéphane TRÉBUCHET /Masterclass de chant lyrique

Dimanche 12 septembre 14h30 / Château Larmande Entrée 10€ TR 5€ 
La chef de chant Irène Kudela nous fait entrer dans les coulisses du travail vocal des chanteurs d’opéra. Un travail fascinant auquel il est rare de pouvoir assister. Comment accompagne-t-on un artiste pour lui faire atteindre le summum de son art ? Ce travail nécessite une oreille aguerrie car le chanteur a souvent besoin d’une oreille et d’un regard externes pour apprendre son rôle et avancer dans son répertoire. Le chef de chant veille à la justesse, à la prononciation mais aussi à l’esprit dans lequel a été écrite la partition. Irène Kudela est réputée pour son talent de pédagogue et très appréciée pour sa grande bienveillance envers les chanteurs.   

Cette Masterclass, centrée sur le magnifique répertoire lyrique slave, est unique en France.

Pianiste polyglotte - elle parle sept langues dont le tchèque et le russe - Irène Kudela mène une carrière au croisement de la musique et de la linguistique. Chef de chant, elle est invitée par les plus grands Opéras et Festivals d'Art Lyrique internationaux. Elle forme de jeunes chefs de chant et chanteurs à l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris, à la Hochschule de Frankfort, au National Opera Studio de Londres.

Stéphane Trébuchet est Médaillé d’Or du Conservatoire de Bordeaux et 1er  prix d’accompagnement de la ville de Paris. Pianiste des concours lyriques internationaux,  Robert Massard et Bordeaux-Médoc, il partage sa passion du récital avec de nombreux artistes.

Regarder la Masterclass d'Irène Kudela 

"LE BLUES DE LA MÉDITERRANÉE" / Kalliroi et le Fado Rebetiko Project / Kalliroi, Piano et voix. Nicolas Koedinger, contrebasse, Jérémie Schacre, guitare. Jean-Marc Gibert, bouzouki.

Dimanche 12 septembre 17h30 / Château Larmande   20€ / tarif réduit : 15€*

Le FADO REBETIKO project est né en 2012 de la rencontre entre le bouzoukiste et guitariste inspiré par la musique tzigane et le blues, Jean-Marc Gibert, et la chanteuse et pianiste grecque Kalliroi Raouzeou. Le projet consiste à marier deux musiques populaires aux émotions parfumées de nostalgies, d’alcools et d’embruns portuaires : Le Fado portugais et le Rebetiko grec. A partir de 2013, le groupe se produit en quartet, avec Jérémie Schacre, guitariste manouche virtuose tout imprégné de la musique des Balkans, et Nicolas Koedinger, contrebassiste de jazz et compositeur.

Ce programme a été notamment présenté  au Festival « De Vives voix » au Mucem, à l'Opéra de Lille et à la Cité de la Musique de Marseille.  

Kalliroi Raouzeou est née à Athènes en 1982. Elle a étudié l’harmonie et le piano classique au Conservatoire National d’Athènes, la musicologie et le chant jazz à l’Université Ionienne, ainsi que le théâtre à l’école dramatique de Theodosiadis à Athènes. Elle se produit en concert depuis 2000, tant en Grèce qu'en Espagne et en France. 

Jean-Marc Gibert, guitariste et bouzoukiste, a joué dans différentes formations pop/jazz avant de se tourner vers les musiques traditionnelles en participant au groupe Haydé de 2003 à 2009, dont le répertoire allait des Balkans à la Méditerranée (Bulgarie, Hongrie, Roumanie, Grèce,…). En 2009, il monte sa propre formation Gadjérom, axée sur la musique tzigane.

Jérémie Schacre, médaillé d’or de guitare classique et de musique de chambre du Conservatoire d’Aix-enProvence, Jérémie Schacre est depuis toujours fasciné par la musique de Django Reinhardt. En parallèle il étudie aussi le flamenco avec le maître Juan Carmona. Il s'est produit avec de nombreux artistes tels Didier Lockwood, Roberto de Brasov, la chanteuse gitane Negrita, Chico & les Gypsies ou encore Guy Marchand)


Nicolas Koedinger, se produit, comme contrebassiste, avec des jazzmen de renom comme le saxophoniste-flûtiste américain Abdu Salim, le tromboniste Philippe Renaud, le saxophoniste Raphaël Imbert ou la chanteuse franco-américaine Cécile Mc Lorin. En 2012, il crée le Nicolas Koedinger 5tet qui remporte la même année le tremplin de jazz à Porquerolles (prix du jury et prix du public). La formation joue alors en première partie d’Archie Shepp puis de Michel Portal et Vincent Peirani.

Le concert est suivi d'un verre sur la terrasse du château

Extrait du concert

Forfait pour l'ensemble des spectacles et rencontres : 85€/ 60€ tarif réduit*. 

Forfait samedi : 2 concerts  45€ / TR 30€

Tarif réduit : moins de 26 ans, chercheurs d'emploi, minima sociaux. Carte famille nombreuse. A l'exception du concert André Manoukian où les billets sont de deux catégories selon le placement.  Un justificatif sera demandé. Gratuit en dessous de 12 ans. .