SAINT-EMILION

 

L'histoire des vins de Saint-Emilion est ancienne.

Les premiers vignobles y sont apparus au 1er siècle avant J.C. Quand à la qualité exceptionnelle des vins, elle est reconnue au cours du 18ème siècle.  En 1867 les vins de Saint-Emilion obtiennent a médaille d'or de l'Exposition universelle, suivie par la plus haute distinction, le Grand Prix Collectif de l'Exposition universelle de 1889.

La première classification des vins de Saint-Emilion par l'Institut National des Appellations d'Origine (AOC) a lieu en 1954, lorsque quatre appellations sont définies. Leur nombre est plus tard réduit à deux – Saint-Emilion et Saint-Emilion Grand Cru - en 1984.

Site touristique de premier plan, avec 1 000 000 de visiteurs en moyenne, Saint-Emilion possède une importante parure monumentale (Ermitage, église monolithe, église collégiale, palais des archevêques, fortifications, catacombes, hôtels particuliers…) qui se décline au gré de ruelles tortueuses (appelées tertres) et de placettes ombragées, et jouit de la renommée de son patrimoine oenologique et gastronomique.

La cité médiévale et sa « juridiction » est inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco depuis 1999. Elle constitue «l’exemple remarquable d'un paysage viticole historique qui a survécu intact » et « illustre de manière exceptionnelle la culture intensive de la vigne à vin dans une région délimitée avec précision » (critères d’inscription retenus par l’Unesco en décembre 1999 dans la catégorie paysages culturels).

 

Eglise de la Collégiale

L’église collégiale figure parmi les joyaux de la cité médiévale de Saint-

Emilion. Bâtie entre les XIIème et XVIème siècles, elle est l’une des plus imposantes églises de Gironde (79 mètres de long). Cet édifice a abrité le collège de chanoines Augustins jusqu’à la Révolution. Son architecture, composée d’éléments de style roman et gothique, est le témoignage de nombreux remaniements. Cet édifice présente certaines caractéristiques du roman périgourdin, notamment ses deux coupoles sur pendentifs qui voûtent ses deuxième et troisième travées. Son choeur est un bel exemple du gothique flamboyant. L’église collégiale est également remarquable pour ses vestiges de peintures murales historiées et ornementales, ses vitraux, et son mobilier, en partie protégé, composé de stalles gothiques, de statues et de tableaux, et

d’une orgue du XIXème siècle.

 

Salle des dominicains

Le couvent des Jacobins, aujourd'hui salle des Dominicains, était le plus

grand couvent de Saint-Emilion en superficie. Datant de la fin du XIVe

siècle, il devint plus tard fabrique de cloches. On peut encore y admirer le

beau portail fin XIVe - début XVe de la chapelle avec ses élégantes fenêtres

et ses élégants piliers soutenant les arcs brisés qui séparent les nefs.

 

L'église monolithe 

C'est une église du XIe siècle, entièrement creusée dans la roche.Sa construction a nécessité l'extraction de près de 15000m3 de roche L'Eglise est composée d'une nef et de deux collatéraux. Elle compte six travées séparées par de larges piliers monolithes. 

 

Pour toute information : http://www.saint-emilion-tourisme.com/

 

Festival Vino Voce - Saint-Emilion 

  • Twitter Vino Voce
  • Facebook Vino Voce
  • Youtube Vino Voce